Bourrage d’urne à La Réunion: deux suspects placés en garde à vue

Par et

Deux personnes ont été placées en garde à vue au lendemain de nos révélations, vidéos à l’appui, sur le bourrage d’une urne dans un bureau de vote de la commune de Saint-Pierre, sous-préfecture de l’île de la Réunion, lors des dernières élections européennes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La procureure de la République de Saint-Pierre (La Réunion) Caroline Calbo a annoncé, mercredi 2 octobre, le placement en garde à vue de deux suspects pour des faits présumés de « modification des résultats d’un scrutin par acte frauduleux dans un bureau de vote ». Un délit prévu par l’article L113 du code électoral, et punissable d’une amende de 15 000 euros et d’un an d’emprisonnement.