«A l’air libre» spéciale. Attentats, coronavirus: la France à rude épreuve

Par

Retour à l’antenne lundi pour notre quotidienne. Un parti pris d’Edwy Plenel. Un nouveau confinement décrété mais sera-t-il suffisant ? Une série d’attentats d’un genre nouveau. La rentrée sous pression pour les enseignants deux semaines après l’assassinat de l’un d’eux. Un détour par les États-Unis à J − 1 d’un scrutin sous tension.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

«À l’air libre », l’émission qui ouvre en grand les fenêtres (malgré le reconfinement) !

" À l'air libre " émission spéciale - Attentats, coronavirus: la France à dure épreuve © Mediapart

  • Au sommaire

« À l’air libre » est de retour malgré le retour du confinement. Nous avons en effet décidé de maintenir notre émission en plateau, avec un protocole renforcé : aération permanente du plateau, tournages de séquences de 15 minutes avec des pauses, masques pour tous à l’exception des moments de tournage sur le plateau (lire notre Boîte noire).

Ce lundi, Edwy Plenel livre un parti pris d’espoir et de lutte face à une situation à plus d’un titre rude et anxiogène.

Sur le front sanitaire, nous faisons le point avec Caroline Coq-Chodorge : ce confinement arrive-t-il trop tard ? Est-ce trop peu face au coronavirus ? 

Sur l’autre front, celui du terrorisme, après l’assassinat de Samuel Paty, l’attentat de Nice, que dire de ces attentats d’un nouveau genre ? Matthieu Suc, de la rédaction, et le journaliste de France 24 spécialiste du djihadisme Wassim Nasr nous en disent plus.

Le retour à l’école, 17 jours après l’assassinat de Samuel Paty : du Val-de-Marne à Montauban, des profs nous racontent leur rentrée dans ce contexte doublement difficile, sécuritaire et sanitaire.

Enfin, direction les États-Unis, avec Mathieu Magnaudeix et Celia Mebroukine qui sont sur place. On inaugure notre semaine américaine avec leur reportage en Pennsylvanie, où Trump a jeté ses dernières forces.

Voir ou revoir toutes nos émissions ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Voici le protocole sanitaire renforcé en vigueur à partir du 2 novembre : 

À l’exception du présentateur et de ses éventuels invités, toute l’équipe participant à la fabrication de l’émission reste masquée. Les micros, fauteuils ou tabourets, tables, claviers, etc., sont désinfectés avant et après chaque utilisation.

Le présentateur comme le ou les invités n’enlèvent leur masque qu’au moment du tournage et le remettent juste après le clap de fin de tournage. Évidemment, si un invité souhaite garder son masque ou souhaite que le présentateur garde son masque, ce sera fait.

Le présentateur et son ou ses invités sont éloignés de 2 mètres.

La salle est aérée avant, pendant et après chaque tournage.

L’émission dure 30 minutes en temps normal, nous ferons une pause au milieu. 

Pour le cas où elle devrait durer plus longtemps, nous allons découper les tournages en unités de moins de 15 minutes, avec pause nettoyage et aération entre chacune de ces unités.