Amendements sacrilèges

On attendait, selon les règles de la démocratie parlementaire, un projet de loi sur la famille, avec son débat, ses amendements, et son vote. Au bout du compte, les marcheurs de la Manif pour tous auront imposé leur dogme.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mine de rien, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault vient d’introduire une nouveauté dans le fonctionnement de la République. En repoussant à 2015, et sans doute à plus jamais, l’examen de la loi sur la famille, il a porté sur les fonts baptismaux la notion d’amendement interdit.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal