Pourquoi la justice veut renvoyer les Balkany en prison

Mediapart a eu accès aux décisions de révocation du placement sous bracelet électronique des époux Balkany, prononcées jeudi 3 février, qui ouvre la voie à leur incarcération. Isabelle Balkany a fait une nouvelle tentative de suicide.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La situation des époux Balkany est décidément inextricable, et le feuilleton sans fin. Jeudi 3 février, la cour d’appel de Rouen a révoqué la mesure de détention à domicile sous surveillance électronique (DDSE) dont bénéficiaient l’ancien maire (LR) de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et son épouse après leur condamnation pour fraude fiscale. Une conséquence logique de leur non-respect des horaires de sortie autorisés, avec une centaine d’incidents, qui avait déjà été sanctionné en première instance par la révocation de leur placement sous bracelet électronique, le 17 décembre dernier, sur décision du tribunal d’application des peines d’Évreux (Eure).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal