François Hollande fait un pas vers la candidature

Par

Le président de la République intervenait mardi 3 mai lors d’un colloque sur « la gauche et le pouvoir ». Sans se déclarer candidat à sa propre succession, il n’a pas manqué d’y souligner la qualité de son bilan et la nécessaire poursuite de son action. « Dans quel pays d’Europe y a-t-il eu autant de progrès depuis quatre ans ? », s'est-il interrogé le plus sérieusement du monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En route pour la candidature de François Hollande, acte III. En moins d’un mois, les socialistes et le gouvernement ont multiplié les signaux d’une entrée en campagne sans que leur candidat officiel ne soit déclaré. Ce fut d’abord le lancement de la Belle Alliance populaire, le 13 avril, par le PS et ses partis satellites (nous en parlions ici) puis, deux semaines plus tard, le mini-meeting « Hé oh la gauche ! » sous l’égide du porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll (notre compte-rendu est là). Deux événements lourds de sous-entendus sur une possible candidature du chef de l’État, mais sans jamais non plus que cela soit dit. Et puis, ce mardi 3 mai au matin, un nouveau pas a été franchi. Et par François Hollande lui-même.