Filtration de l’air : les TGV, possibles clusters ambulants

Par

Mediapart révèle le contenu d’un rapport de l’Inspection du travail adressé à la direction de la SNCF le 21 mai, après des relevés de CO2 alarmants réalisés dans un TGV. L’entreprise ne filtre pas suffisamment l’air de ces trains, ce qui en fait de potentiels lieux de contamination au Sars-CoV-2.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec ses nouvelles offres commerciales présentées à grands coups de communication le 2 juin, la SNCF compte bien faire le plein de ses trains grande ligne dès cet été. Or notre enquête montre que l’air n’est pas suffisamment filtré dans les TGV pour éviter le risque de diffusion du Sars-CoV-2. En tout cas, les longs trajets ainsi que le retrait du masque pour se restaurer, avec la réouverture du wagon-bar le 9 juin, s'avèrent problématiques.