Le chef présumé d'un groupe d'ultradroite remis en liberté

Par
Deux personnes soupçonnées d'appartenir à un groupe d'ultradroite préparant un passage à l'acte violent et mises en examen fin juin ont été remises en liberté et placées sous contrôle judiciaire, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Deux personnes soupçonnées d'appartenir à un groupe d'ultradroite préparant un passage à l'acte violent et mises en examen fin juin ont été remises en liberté et placées sous contrôle judiciaire, a-t-on appris mardi de source judiciaire.