Nantes: 85 fêtards portent plainte, les politiques se taisent

Par et

Des associations ont déposé une plainte au nom de 85 personnes qui se trouvaient quai Wilson, à Nantes, lors de la charge policière brutale de la Fête de la musique. Depuis, Steve Maia Caniço est porté disparu. Les politiques locaux ne prennent pas position.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le niveau sonore de la musique commence à baisser au bout du quai Wilson, ce 22 juin. Il est environ 4 h 30, Jérémy, 24 ans, écoute les premières notes de la chanson Porcherie du groupe Bérurier noir, raconte-t-il, comme quelques centaines de fêtards. « Cela a duré 30 secondes, puis il y a eu des lacrymogènes d’un seul coup, j’avais les yeux qui me brûlaient, j’ai senti mon pied aller dans le vide. »