Pasqua et Total: symboles d'une justice entravée

Par

Il aura fallu neuf ans d'instruction pour qu'un juge décide de renvoyer Charles Pasqua, le groupe Total et son patron, Christophe de Margerie, devant le tribunal correctionnel pour les malversations commises en marge du programme «pétrole contre nourriture». Les affaires politico-financières sont à l'agonie. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Neuf ans d'instruction. C'est le temps qu'il aura fallu pour que le dernier juge en date à être saisi de l'affaire « pétrole contre nourriture », Serge Tournaire, boucle enfin ce volumineux dossier et décide de renvoyer Charles Pasqua, le groupe Total et son PDG Christophe de Margerie en correctionnelle.