Commission Cahuzac: l'UMP ne votera pas

Par

L'opposition, qui voulait entendre le premier ministret, dénonce un rapport qui « ne pose pas toutes les questions ». Le président de la commission d'enquête, le centriste Charles de Courson, ne devrait pas non plus l'adopter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La décision définitive sera prise mardi matin 8 octobre par le groupe UMP, quelques heures avant le vote prévu dans l'après-midi. Mais selon plusieurs sources, l'affaire est entendue : les membres UMP de la commission d'enquête de l'Assemblée nationale « relative aux éventuels dysfonctionnements » de l'État dans l'affaire Cahuzac devraient voter contre le rapport final rédigé par le député socialiste Alain Claeys.

Le président de la commission, le centriste Charles de Courson (UDI), ne devrait pas non plus voter ce rapport, auquel il annexera une contribution résumant ses objections. Ce qui n'empêchera pas son adoption, puisque la commission est majoritairement composée d'élus socialistes.

Après quatre mois de travaux, la commission d'enquête lancée après les aveux de l'ancien ministre du budget, le 2 avril, tiendra mardi sa dernière réunion. Une ultime session à huis clos, lors de laquelle les membres auront à se prononcer sur le rapport final de 88 pages.