Tirage au sort: la décevante expérience islandaise

Par et

En Islande, le tirage au sort a été utilisé pour répondre à une grave crise politique, en nourrissant la réécriture de la Constitution. Mythifié, le dispositif n’a abouti qu’à des résultats modestes. Il témoignait surtout d’une volonté de dépolitisation qui a été déjouée, et qui pourrait se reproduire en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’expérience islandaise est une des inspirations souvent citées de la Convention citoyenne tirée au sort mise en place par le gouvernement sur la question climatique. Dans la foulée de la crise qui l’a frappée en 2008, l’Islande a en effet lancé un processus constitutionnel qui s’est en partie appuyé sur une assemblée tirée au sort.