L’Assemblée promet de contrôler l’état d’urgence

Par

En se constituant en commission d’enquête temporaire, la commission des lois de l’Assemblée nationale veut contrôler les « abus » de l’état d’urgence. En aura-t-elle les moyens, alors que le gouvernement réfléchit à le durcir encore ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la Cinquième République, l’Assemblée nationale a l’habitude de regarder passer les trains. Il est rarissime qu’elle décide de contrôler réellement l’action du gouvernement. À entendre Jean-Jacques Urvoas, l’influent président socialiste de la commission des lois, promis, juré, cette époque est révolue.