«Gilets jaunes»: des interpellations massives, la justice dans l’embarras

Par et

La seconde interpellation d’Éric Drouet suscite de vives réactions. Depuis le début du mouvement, le pouvoir a choisi de multiplier les interpellations et a demandé « la plus grande fermeté ». Les dossiers judiciaires sont pourtant parfois vides.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Éric Drouet interpellé mercredi, rue Royale à Paris, et ce sont les « gilets jaunes » qui s’enflamment à nouveau… Placée une première fois en garde à vue le 22 décembre 2018
, cette figure du mouvement est accusée d’avoir organisé une manifestation sans déclaration, de participer à « un groupement en vue de commettre des violences » et de port d’arme, en l’occurrence un bout de bois qu’il dit tenir de son père.