«Les élus ont une peur panique de perdre la main sur l’agenda politique»

Par

Comment interpréter la revendication d'un référendum d’initiative citoyenne ? Spécialiste de la démocratie participative, le chercheur Julien O’Miel y voit une demande citoyenne de reprise en main de l’agenda politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Imaginez un pays où les élus et les médias ne seraient plus les seuls à imposer telle ou telle thématique dans le débat public. Un monde où les citoyens pourraient décider qu’un sujet qui leur est cher doit être au cœur de l’actualité. Voilà à quoi servent les dispositifs d’« initiative citoyenne » que Julien O’Miel, maître de conférences en science politique à l’université de Lille, a étudiés, notamment à Florence, en Toscane.