Photos de suspects et propos racistes : le tableau de chasse d’un policier pro-Zemmour sur Telegram

Pendant plusieurs mois, Auxane J., gardien de la paix au commissariat du Kremlin-Bicêtre, a posté des photos et des vidéos d’interpellés, et divulgué leurs antécédents judiciaires. Fin décembre, la préfecture de police de Paris a signalé à la justice le comportement de ce fonctionnaire, épinglé par un groupe antifasciste québécois.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Auxane J. en a marre de la France. Il n’en peut plus. « Mon pays se détruit devant mes yeux et je ne peux rien y faire », se désole le jeune homme de 25 ans sur Telegram, le 29 août 2022. « Je ne veux plus me battre pour ce peuple, je ne veux plus protéger cette population qui veut se faire remplacer. » 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal