Les mois et semaines qui viennent de s’écouler ont sans doute beaucoup fait, s’il était nécessaire, pour mettre en garde tous ceux qui essaient de faire des prévisions en matière électorale et, plus largement, politique. Le Brexit, l’élection de Trump, la victoire de Fillon, puis celle de Hamon aux primaires, sont autant d’événements que les commentateurs estimaient largement improbables, si ce n’est impossibles, et qui pourtant ont eu lieu.