«Mon école est par terre, c’est la faute à Blanquer!»

Par

Pour la troisième fois en trois semaines, des enseignants sont descendus dans la rue jeudi pour protester contre le projet de loi sur l’école et la réforme du lycée et du baccalauréat. Le ministre essaie de calmer les esprits mais l’inquiétude grandit chez les parents qui commencent à se mobiliser aux côtés des enseignants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il existe un point commun entre les parents et les enseignants à propos de la loi dite pour une école de la confiance : personne n’y comprend rien. Enfin, si les contours de la loi et ses possibles conséquences commencent à être analysés, les détails restent nébuleux.