À gauche, les candidats « débranchés » des législatives ravalent leur amertume

Conséquence immédiate des accords conclus entre partis de gauche et écologistes, des candidats pré-investis pour les législatives doivent se désister. Un sacrifice pas toujours facile, mais globalement consenti et valorisé sur les réseaux sociaux au nom de l’union. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À seulement 22 ans, Wesley Boulie a fait un démarrage précoce et insolite en politique. Le jeune militant à La France insoumise (LFI) a déjà deux candidatures à son actif : aux municipales de La Rochelle (Charente-Maritime) en 2020, et aux législatives de 2022 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Mais, dans les deux cas, elles se sont conclues par son retrait avant le jour du scrutin. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal