Sous le soleil, un autre alpinisme

Par

Il y a la violence du réchauffement climatique mais aussi l’évolution du matériel et des pratiques d’alpinisme. Au cœur du massif des Écrins, le glacier Noir et le glacier Blanc sont les accès à plusieurs des plus belles voies des Alpes. Elles se font toujours mais très différemment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un joli petit livre initialement paru en 1984 et consacré à Pierre Gaspard, guide, paysan, chasseur de chamois et surtout premier ascensionniste de la Meije en 1877, Roger Canac définit l’alpinisme comme étant aussi un « patrimoine qui ne se touche ni ne se voit, un patrimoine de l’esprit ».