Une conférence sur la pauvreté, mais sans hausse des minima sociaux

Par

Après la conférence sociale et la conférence environnementale, la Conférence sur la pauvreté et l'inclusion sociale aura lieu en décembre. Mais selon nos informations, la revalorisation des minima sociaux n'est pas à l'ordre du jour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Tout va être abordé et rien n'est arbitré », explique-t-on au ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion de Marie-Arlette Carlotti. Mais selon nos informations, la Conférence contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre ne débouchera pas sur une hausse des minima sociaux.

Conçue sur le modèle des deux conférences, sociale et environnementale, qui ont marqué les premiers mois de la présidence Hollande, ce rendez-vous doit permettre d'élaborer un « plan pluriannuel contre la pauvreté ».

Au menu, sept tables rondes, présidées par un ou deux ministres : logement (Cécile Duflot), emploi (Michel Sapin et Thierry Repentin), santé (Marisol Touraine), pauvreté des enfants et éducation (Dominique Bertinotti et George Pau-Langevin), accès aux droits et minima sociaux (Marie-Arlette Carlotti), surendettement (Pierre Moscovici et Benoît Hamon), “gouvernance” des politiques de solidarité (Marylise Lebranchu et François Lamy).