La France écarte toute suspension de ventes d'armes à Ryad

Par
La France a une nouvelle fois opposé une fin de non-recevoir jeudi aux demandes de plusieurs ONG qui réclament une suspension de ses ventes et livraisons d'armes à l'Arabie saoudite en raison de son rôle dans le conflit au Yémen, assurant que ces contrats faisaient l'objet d'un contrôle très strict.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France a une nouvelle fois opposé une fin de non-recevoir jeudi aux demandes de plusieurs ONG qui réclament une suspension de ses ventes et livraisons d'armes à l'Arabie saoudite en raison de son rôle dans le conflit au Yémen, assurant que ces contrats faisaient l'objet d'un contrôle très strict.