Le Sénat vote une protection juridique des décideurs locaux durant l’état d’urgence

Par

Le 4 mai, les sénateurs ont entamé l’examen du projet de loi qui proroge l’état d’urgence sanitaire et voté une exemption de responsabilité juridique des élus locaux et de ceux, sur le terrain, qui agiront pour le déconfinement. Une étrange victoire des territoires contre la verticalité du pouvoir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au Sénat, le 4 mai, le bras de fer avec le gouvernement a bien eu lieu sur la prorogation de l’état d’urgence sanitaire. « La chambre des collectivités », qui examine le projet de loi, n’a eu de cesse de revendiquer que les élus locaux soient entièrement associés au plan de déconfinement, et en particulier sur la réouverture des établissements scolaires.