Impôt minimum, inégalités maximales

Par
Le rapport de la commission des finances de l'Assemblée nationale sur les niches fiscales est inquiétant, pour deux raisons. D'abord à cause des inégalités formidables qu'il révèle. Mais aussi à cause du débat qu'il génère. A gauche et à droite, certains préconisent en effet l'instauration d'un impôt minimal. Cela revient à exclure le principe même d'une remise en cause des niches fiscales les plus controversées. Et à interdire toute réflexion d'ensemble sur les failles de la fiscalité du patrimoine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.