Le PS face à l'extension du domaine de la droite

Par

Combattre ou composer avec une France qui pencherait de plus en plus vers la droite ? Il y a quelques jours au Sénat, le groupe socialiste et la fondation Jean-Jaurès ont tenu colloque avec sondeurs et chercheurs, pour questionner l'hypothèse d'une « droitisation de la société », et les conséquences à en tirer, notamment sur les questions d'intégration.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand le PS s'interroge sur la droitisation de la société, sur celle de la droite, voire sur la sienne. Mercredi 5 juin dernier, dans la salle Médicis du Sénat, le groupe socialiste et la fondation Jean-Jaurès ont tenu colloque avec sondeurs et chercheurs (lire le programme ici), pour interroger l'hypothèse d'une « droitisation de la société ». Toute la journée, le président du groupe PS au Sénat, François Rebsamen, a pu phosphorer sur ce concept qui le taraude depuis l'automne dernier, en écoutant une vingtaine d'interventions ayant dessiné les contours de l'impensé socialiste, qui avait déjà plané sur le dernier congrès de Toulouse (lire notre reportage), fin octobre 2012. Faut-il mener la bataille idéologique ou composer avec une société qui aurait glissé à droite ?