Présidentielle: Mélenchon repart à l'assaut

Comme en 2012, il s'est lancé depuis la place Stalingrad, à Paris. Il n'est plus le héraut du Front de gauche, mais se veut celui de la « France insoumise ». Devant un public nombreux, Jean-Luc Mélenchon a recueilli les fruits de sa stratégie tribunitienne ignorant les tergiversations d'appareils.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Au même endroit, mais pour faire différemment. Cinq ans après son premier lancement de candidature présidentielle, quasiment jour pour jour, Jean-Luc Mélenchon a choisi ce dimanche de s'élancer à nouveau de la place Stalingrad, dans le XIXe arrondissement parisien. Contrairement au 30 juin 2011, le Front de gauche n'est pas de la fête et le PCF a conclu son congrès par un pique-nique concurrent. Mais s'il n'y avait sans doute pas les 10 000 personnes annoncées au micro, la foule était clairement plus nombreuse qu'il y a cinq ans.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal