Espionnage : perquisition chez Ikea

Par

La police a procédé jeudi 5 juillet à une perquisition des archives du siège de l'entreprise Ikea à Plaisir (Yvelines). La filiale française du géant suédois est soupçonnée de s'être procuré des renseignements personnels sur des employés et des clients. Retour sur nos enquêtes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La police a procédé jeudi 5 juillet à une perquisition des archives du siège de l'entreprise Ikea à Plaisir (Yvelines). La filiale française du géant suédois est soupçonnée de s'être procuré des renseignements personnels sur des employés et des clients (notamment des relevés de leurs comptes en banque et éventuels antécédents judiciaires). Après les plaintes déposées par FO et la CGT ayant pour but de faire la lumière sur l'espionnage, une information judiciaire a été ouverte en avril dernier.