De nouvelles poursuites visent Cahuzac

Par

En marge de l'affaire de son compte non déclaré, l'ex-ministre du budget socialiste risque maintenant d’être mis en examen pour la fausse déclaration d’intérêt qu’il a rédigée en entrant au gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Paris a délivré le 6 août un réquisitoire supplétif aux juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, chargés du dossier de Jérôme Cahuzac, selon des informations obtenues par Mediapart. Initialement poursuivi pour « blanchiment de fraude fiscale », en raison de la révélation de l’existence de son compte non déclaré à l’étranger, l’ancien ministre du budget risque maintenant d’être poursuivi à brève échéance pour les omissions de la déclaration d’intérêt qu’il a remplie le 24 mai 2012, lors de son entrée au gouvernement de Jean-Marc Ayrault (on peut la lire ici).