Un colloque universitaire sur l’islamophobie annulé sous la pression

Par

Une conférence mêlant universitaires et acteurs associatifs dédiée à l'islamophobie devait se tenir à l'Université de Lyon-2, avant de subir une offensive menée par le Printemps républicain et l'extrême droite. Les organisateurs dénoncent une atteinte à la liberté d'expression.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La controverse aurait pu rester confinée dans les tréfonds des réseaux sociaux. Depuis l’annonce de la tenue le 14 octobre à l’Université Lyon-2 d’un colloque intitulé « Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité ? », une véritable mobilisation s'est organisée, du Printemps républicain à l'extrême droite, conduisant finalement l'établissement à annuler l'événement. Les organisateurs dénoncent une atteinte à liberté d'expression, alors que d'autres événements du même type ont failli subir le même sort ces derniers mois.