Référendum en Nouvelle-Calédonie: «Quoi qu’il arrive, il restera un lien particulier avec la France»

Par

Avant le référendum d’autodétermination qui se tiendra en Nouvelle-Calédonie le 4 novembre, le haut-commissaire de la République Thierry Lataste, représentant de l’État dans l’archipel, revient sur les enjeux du processus de décolonisation engagé il y a trente ans. Et sur ce qu’il reste à faire pour apaiser une société encore fracturée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est sa dernière prise de parole avant le grand jour. À compter de cet entretien, Thierry Lataste, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie depuis mai 2016, entrera, comme tous les représentants de l’État – président, premier ministre et membres du gouvernement compris –, en « période de réserve ». Et ce jusqu’à la promulgation officielle des résultats du référendum d’autodétermination qui se tiendra dans l’archipel du Pacifique, le dimanche 4 novembre.