Procès du Carlton: «La Belgique, c’est un pays un peu à part»

Par

Au quatrième jour du procès de Lille, les juges ont entendu Dominique Alderweireld. “Dodo la Saumure”, gérant de maisons closes en Belgique, a ainsi pu surjouer la bonhommie et le détachement, devant deux de ses anciennes « filles » en larmes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lille, de notre envoyée spéciale.-  « La Belgique, c’est un pays un peu à part, un pays de tolérance. Là-bas, vous avez la loi et vous avez l’usage de la coutume. » Dominique Alderweireld a le sens de la formule. Il le sait. Et il en joue. Pas seulement face aux caméras de télévision qui l’attendent en nombre à chaque suspension de séance. Mais aussi devant les juges du tribunal correctionnel de Lille, où il comparaît depuis quatre jours pour « proxénétisme aggravé » dans l’affaire dite du Carlton.