Les effets explosifs de la réforme Macron sur les grands corps

Par

Derrière la suppression de l’ENA, Emmanuel Macron est en train de réformer tous les grands corps de l’État. Les corps d’inspection et leur indépendance sont menacés. Le pantouflage et le poids des réseaux pourraient être renforcés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le 8 avril dernier et l’annonce de la suppression de l’ENA, toute la haute fonction publique est en ébullition. Car au-delà du scalp de l’ENA, tous les grands corps sont concernés. Emmanuel Macron entend en effet revenir sur ce statut éternel des hauts fonctionnaires. Dans son discours, il s’en prenait aux « deux maladies » de notre fonction publique : déterminisme et corporatisme. Refusant que « des destins soient scellés à 25 ans », le président souhaite que les carrières soient dorénavant gérées de manière transparente et méritocratique.