Depuis la réélection de Macron, le sabotage climatique se poursuit

Si, le soir du second tour, le président de la République a promis de faire de la France « une grande nation écologique », les mesures à contresens de l’urgence climatique n’ont cessé depuis de s’enchaîner. Passage en revue de cette casse anti-écologique à la veille de l’investiture du chef de l’État.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Sa politique « sera écologique ou ne sera pas », a juré Emmanuel Macron durant l’entre-deux-tours de la présidentielle, évoquant même un futur premier ministre chargé de la planification écologique. Et le soir de sa réélection, le président de la République de déclarer : « Faire de la France une grande nation écologique, c’est notre projet. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Enquête

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

dossier

par La rédaction de Mediapart

Politique — Reportage

par Pauline Graulle
Voir la Une du Journal