PMA pour toutes: Macron fait traîner sa promesse en longueur

Par et

Un an après le premier feu vert du Comité d’éthique, la promesse d’Emmanuel Macron d’ouvrir la PMA à toutes les femmes ne s’est pas encore transformée en processus législatif. Malgré la multiplication des consultations, les lignes des pro et anti n’ont pas bougé. Certains commencent à s’impatienter.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Beaucoup de bruit pour pas grand-chose ! » C’est en ces termes que l’Inter-LGBT (Lesbienne, Gaie, Bi et Trans) a dressé, mardi 5 juin, le bilan des états généraux de la bioéthique. Estimant que le rapport du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), remis le même jour au gouvernement et à l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPESCT), présentait « une bonne synthèse des différents arguments », le collectif a réaffirmé attendre désormais que le législateur « tienne ses engagements » en ouvrant la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes.