Grenoble reconduit un dispositif original pour les élèves non-francophones

L'académie de Grenoble, confrontée à l'afflux de migrants, a développé un dispositif original pour accueillir des élèves en situation sociale difficile et au parcours scolaire chaotique. Près de 80 élèves passent chaque année dans cette structure, le temps nécessaire avant de rejoindre une classe classique.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Grenoble, de notre envoyée spéciale.   Elle est assise en silence à l’extrémité de la grande table et paraît soudain incroyablement frêle. Iryna* a onze ans, elle est arrivée en France il y a quelques semaines. Lorsqu’on l’a croisée en classe tout à l’heure, elle planchait avec application sur les figures géométriques avec une dizaine de camarades. Dans cette salle du collège Münch réservée à la « plateforme », une structure qui accueille les enfants étrangers qui viennent juste d’arriver en France, cette petite Ukrainienne est redevenue une petite fille qui attend que sa mère vienne la chercher. Pas tout à fait pour rentrer « chez elle » car, comme un tiers des enfants scolarisés dans ce dispositif, elle n’a pas de logement même « d’urgence ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal