Le fan club de Sarkozy s'en prend aux ténors de l'UMP

Par

La deuxième édition de la fête de la Violette, organisée par la Droite forte, a rassemblé samedi 5 juillet les plus fidèles des fidèles sarkozystes. Une journée consacrée à la gloire de l'ancien chef d'État et au dénigrement de la gauche, de la justice, des journalistes... et du reste de la droite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Ferté-Imbault, de notre envoyée spéciale. « Tous ceux qui ne sont pas loyaux à Nicolas Sarkozy, on ne les aime pas. » Cachée derrière ses lunettes de soleil, Chahrazad, militante UMP de 58 ans, résume en une phrase les conversations qu’elle partage régulièrement avec ses « copains sarkozystes » de Neuilly et de Rueil-Malmaison. Encartée depuis trois ans, elle n’a « jamais vibré pour quelqu’un d’autre » que l’ancien président de la République. Et c’est pour « vibrer de nouveau » qu’elle a fait, samedi 5 juillet, le trajet jusque dans le Loir-et-Cher, où se tenait la deuxième édition de la fête de la Violette organisée par la Droite forte, mouvement droitier de l'UMP.