Fichage des élèves musulmans à Béziers : l'enquête classée sans suite

Par

Le parquet de Béziers a classé sans suite l'enquête ouverte en mai sur de présumés fichiers illégaux à la mairie de Béziers (Hérault), portant sur un décompte d'élèves musulmans. Le maire, Robert Ménard, avait déclaré en mai que « 64,9 % des enfants » étaient « musulmans » dans les écoles de sa ville.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet de Béziers a annoncé jeudi avoir classé sans suite l'enquête ouverte en mai sur de présumés fichiers illégaux à la mairie de Béziers (Hérault), portant sur un décompte d'élèves musulmans.