Les derniers jours de l'empire socialiste

Par

Sans stratégie ni espace politique viable, le PS est abandonné par les leaders qui lui proposaient des voies de reconversion. De nouvelles assises locales devraient bientôt lui échapper, qui lui permettaient d’entretenir un tissu militant significatif et de mieux réguler ses conflits internes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vingt-trois abstentions, cinq « contre » et trois « pour ». Voilà la distribution des votes des députés socialistes sur la confiance au gouvernement d’Édouard Philippe. Éclatée entre les trois options possibles, mais concentrée sur la plus indéterminée et la plus ambiguë d’entre elles, cette distribution symbolise l’acheminement du PS vers le néant stratégique.