Tout savoir sur le scandale de l'«Angolagate»: Mediapart publie le document clé

Par

Alors que le procès de l'«Angolagate», ces ventes d'armes au régime angolais, s'est ouvert, lundi 6 octobre, devant le tribunal correctionnel de Paris, Mediapart publie les principaux extraits de l'ordonnance de renvoi. Elle synthétise les charges réunies à l'encontre des protagonistes du dossier. Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak bien sûr, mais aussi Jean-Christophe Mitterrand, Jacques Attali, Charles Pasqua, Jean-Charles Marchiani, Paul-Loup Sulitzer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procès dit de l'«Angolagate» s'est ouvert, lundi 6 octobre, en début d'après-midi, devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris en présence de la plupart des prévenus, qu'il s'agisse de l'homme d'affaires au cœur du dossier, Pierre Falcone, de Charles Pasqua, de Jean-Charles Marchiani ou de Jean-Christophe Mitterrand.