Migrants: Les recevoir, sinon payer, proposent Paris et Berlin

Par
Les gouvernements de l'Union européenne qui refusent d'accueillir les réfugiés pourraient payer pour s'exonérer du système de répartition des migrants, selon une série de propositions faites jeudi par la France et l'Allemagne lors d'une réunion des ministres européens de l'Intérieur à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BRUXELLES (Reuters) - Les gouvernements de l'Union européenne qui refusent d'accueillir les réfugiés pourraient payer pour s'exonérer du système de répartition des migrants, selon une série de propositions faites jeudi par la France et l'Allemagne lors d'une réunion des ministres européens de l'Intérieur à Bruxelles.