Quand France Télévisions fait le service de presse de l’Elysée

Par

La direction de l’information du groupe public a donné des instructions, jeudi 5 décembre, selon la CGT, pour que les mots « colère » ou « grève historique » ne soient pas prononcés sur les antennes. Mediapart publie l’une de ces consignes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La direction de France Télévisions (FTV) est-elle le service de presse de l’Élysée ? C’est une question plutôt vacharde que la CGT de FTV soulève dans un communiqué, non dénuée de fondement. Selon le syndicat, la direction de l’information du groupe public a en effet adressé jeudi 5 décembre, au plus fort de la journée de mobilisation et de manifestations dans tout le pays, des messages à toutes les rédactions des différentes chaînes du groupe pour que les journalistes des différentes rédactions concernées n’usent pas de formulations susceptibles de déplaire au pouvoir.