Indemnités de licenciement: un troisième jugement s’oppose au barème Macron

Par

Le conseil des prud’hommes de Lyon a jugé que le barème limitant les indemnités accordées à un salarié licencié illégalement n’était pas conforme aux règles du droit international. C’est la troisième décision en ce sens rendue en l’espace de huit jours. Le débat juridique à venir s’annonce passionnant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En huit jours, non pas un, non pas deux, mais trois conseils des prud’hommes (CPH) différents ont écarté une disposition des ordonnances qui ont réformé à marche forcée le droit du travail à l’automne 2017.