Le Parti Pirate prend la politique hacker

Le Parti Pirate est encore tout petit, mais il a de grandes ambitions : porter les questions numériques au cœur du débat politique. Dans un esprit subversif et le sabre d'abordage entre les dents, il présente 101 candidats aux législatives. Mais son véritable objectif reste les élections européennes de 2014.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Voter Pirate ? Oui, sans hésiter ! » Ce slogan au charme désuet contraste avec la ligne novatrice du mouvement qu’il appelle à rejoindre. Le Parti pirate (PP) présente 101 candidats aux élections législatives. Il met la révolution numérique au centre de son projet quand les autres organisations politiques la réduisent à une question périphérique.