En Corse, la ruée sur les armes

Par

Entre 2008 et 2018, le nombre des armes de catégorie B (pistolets, revolvers, fusils d’assaut, carabines semi-automatiques) détenues en Corse en toute légalité a été multiplié par sept. À présent, on compte officiellement une arme pour trois adultes. Un engouement inquiétant : la Corse reste, de loin, le département où l’on tue le plus en France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les Corses ont toujours été fascinés par les armes. Dans l’île, le fusil de chasse ne sert pas seulement à tuer le sanglier, mais à tirer en l’air au Nouvel An et à assourdir les nouveaux mariés sur le parvis des églises.