Pierre Lascoumes: «Il n’y a pas de petites affaires»

Par
L'ampleur politique et médiatique prise par l'affaire Woerth-Bettencourt traduit-elle un affaiblissement de la démocratie? Pas du tout, pour le sociologue Pierre Lascoumes, auteur d'enquêtes sur les représentations sociales de la corruption, qui conteste l'hypothèse d'une montée du populisme en France. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ampleur politique et médiatique prise par l'affaire Woerth-Bettencourt traduit-elle un affaiblissement de la démocratie? Pas du tout, pour le sociologue Pierre Lascoumes, auteur d'enquêtes sur les représentations sociales de la corruption, qui conteste l'hypothèse d'une montée du populisme en France. Et critique l'auto-protection de responsables politiques pris dans leur «bulle».