Penser la prostitution

Par

Le groupe parlementaire PS examine, ce 17 septembre, une proposition de loi sur la prostitution. Que faire face aux violences exercées par le proxénétisme et ses réseaux ? Comment éviter l'instrumentalisation sécuritaire ? Faut-il réglementer, prohiber, abolir ? Réponses avec trois sociologues : Lilian Mathieu, Milena Jaksic et Marie-Élisabeth Handman...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La prostitution est un spectre qui hante le débat public. En établissant une ligne de fracture entre “lili” (libéraux libertaires) et “bobo” (bolchéviques bonapartistes), selon la typologie inventée par le philosophe Pierre Hassner. Les premiers affirment le droit de faire commerce de son corps en insistant sur le consentement contractuel, les seconds veulent mettre fin à une violence légalisée fondée sur une forme de traite des êtres humains. Les prostitué(e)s : individus autonomes ou éternelles victimes ?