En procès à Paris, le géant suisse UBS risque gros

Par

La banque suisse UBS, sa filiale française et d’anciens dirigeants comparaissent pour démarchage illicite, escroquerie et blanchiment aggravé, à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Paris. UBS, qui organisait, selon l'enquête, une filière d’évasion fiscale de la France vers la Suisse, risque plusieurs milliards d’amende.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un procès à haut risque qui s’ouvre lundi devant le tribunal de grande instance de Paris, et doit durer jusqu’au 15 novembre. Déjà poursuivi dans plusieurs pays, le mastodonte UBS, plus gros établissement bancaire de gestion de fortune dans le monde, doit comparaître devant la XXXIIe chambre correctionnelle de Paris pour « démarchage bancaire ou financier » illicite, « escroquerie » et « blanchiment aggravé ».