Concert d’hypocrisies autour de la concentration des médias

L’immense empire de presse que Vincent Bolloré constitue et qu’il met au service d’une candidature d’extrême droite souligne l’intense danger auquel conduit une concentration toujours plus accentuée des médias. Le débat autour des critères anticoncentration s’en trouve relancé.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

À première vue, on pourrait se dire que ce sont deux initiatives qui sont pour le moins les bienvenues, même si elles ne sont pas concertées. Alors que Vincent Bolloré vient d’agrandir encore son empire de presse en prenant le contrôle d’Europe 1, du Journal du dimanche et de Paris Match, et qu’il compte les enrôler aux côtés de Canal+ ou encore de CNews, pour les mettre au service de la campagne présidentielle du pré-candidat d’extrême droite Éric Zemmour, le gouvernement a décidé de lancer une mission de réflexion sur les critères anticoncentration, et les sénateurs socialistes veulent installer une commission d’enquête sur le même sujet.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal