A Mantes-la-Jolie: «Voir la chair de sa chair à genoux, c’est horrible!»

L’arrestation jeudi 6 décembre de 151 jeunes de Mantes-la-Jolie choque dans le quartier où les faits se sont produits. Sur des images, des dizaines de lycéens sont alignés à genoux, mains sur la tête, par des policiers armés.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Mantes-la-Jolie (Yvelines), envoyée spéciale.- Ce vendredi matin, les rues de Mantes-la-Jolie sont étonnamment calmes. Un contraste avec l’agitation qui a régné la veille dans cette ville des Yvelines. Sur le parking, derrière l’Agora des associations, alors qu’il pleut à grosses gouttes, une quinzaine de personnes continuent de discuter par grappes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal