Ghosn: La France demande le respect de la présomption d'innocence

Par
La ministre française du Travail, Muriel Pénicaud, a demandé mardi le respect de la présomption d'innocence dans l'affaire Carlos Ghosn, le PDG de Renault et ancien président de Nissan poursuivi et détenu au Japon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La ministre française du Travail, Muriel Pénicaud, a demandé mardi le respect de la présomption d'innocence dans l'affaire Carlos Ghosn, le PDG de Renault et ancien président de Nissan poursuivi et détenu au Japon.