La guerre police-gendarmerie s'est aggravée depuis les attentats

Par

Les attentats de janvier et novembre 2015 ont exacerbé les rivalités au sein des forces de l'ordre. D'abord querelle entre groupes d'intervention, le conflit déborde et se propage à l'ensemble des deux corps.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, tout va bien. Jeudi 28 janvier, Bernard Cazeneuve adressait un vibrant plaidoyer pour le patron du RAID, à l’occasion des vœux du Syndicat des commissaires de police (SCPN, majoritaire), qui avaient exceptionnellement lieu sous les lambris de l'hôtel de Lassay, la résidence du président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.